• BEL AIR FOR PIANO
    Hervé Celcal portraitBEL AIR FOR PIANO, une rencontre inédite du bèlè martiniquais avec le jazz à travers 14 tableaux dans lesquels jeu rythmique, sens de l’harmonie et de la mélodie rejoignent une écriture et une interprétation audacieusement inspirées et envoutantes : un piano qui devient

« lead » et prend tour à tour le rôle de chanteur-conteur, de choristes répondè et de tambour bèlè dans une orchestration subtile où s’épanouit l’improvisation jazz qui prend toute sa dimension en concert.

Equipe : Hervé Celcal (piano, compositions, direction artistique), Chris Jennings (ctb), Abraham Mansfarroll (batt, bàtà), Boris Reine-Adélaïde (bèlè) / feat. Prabhu Edouard (tablas)

« En 1980, j’ai 5 ans, je vis dans le Nord de la Martinique. Je regarde un récital de piano diffusé à la télévision et je déclare : je veux faire ça ! ». Mes parents ont suivi ; rien d’autre ne m’a plus intéressé»… Pianiste, compositeur-arrangeur et producteur, HERVE CELCAL est nourri de bèlè, biguine, zouk, mazurka dès son enfance. De formation classique, il s’initie au jazz tout en s’imprégnant de la musique électronique. Hervé développe sa carrière de musicien et de producteur dans le milieu du reggae, de la musique traditionnelle antillaise, du zouk – il collabore régulièrement avec DEDE SAINT PRIX – des musiques du monde et actuellement, du dance hall en tant que directeur musical d’ADMIRAL T, un des plus grands artistes de ce genre.

Hervé Celcal

En avril 2013, Hervé Celcal publie avec son quartet son premier opus acoustique, BEL AIR FOR PIANO – bèlè ba piano en créole – fruit d’un long et passionnant travail de recherche sur le bèlè, musique traditionnelle martiniquaise intimement liée au tambour et aujourd’hui repensée par lui pour le piano jazz ; la voix étant présente à travers des chœurs lancinants qui concluent plusieurs titres de l’album. Le BELE, forme musicale ancestrale née de l’espoir des esclaves accompagne la vie des Martiniquais. Il symbolise leur émancipation et représente un projet social, culturel et artistique fort.
Authentique et exigeant, le bèlè d’Hervé Celcal s’enrichit des multiples interactions avec d’autres rythmes du monde et fait danser le jazz, comme à son origine !